Ps : Tu me manques

pstumemanques

Auteur : Brigid Kemmener
Pages : 434
Date de sortie : 2018
Éditeur : Hachette
Thèmes : Romance, Drame, Young Adult

Resume

Juliet, 17 ans, n’accepte pas la mort de sa mère, renversée quatre mois plus tôt par une voiture. Elle lui écrit des lettres qu’elle dépose sur sa tombe. Declan, petit délinquant qui effectue des travaux d’intérêt général au cimetière les trouve et décide de lui répondre de manière anonyme. Une correspondance commence entre « Cemetary Girl » et « The Dark ».

Au fil des messages, Juliet découvre que son correspondant a lui aussi perdu un être cher : sa sœur. Lettre après lettre, ils apprennent à surmonter leur chagrin et leurs relations difficiles avec leurs proches, et ils tombent amoureux.

Ce qu’ils ignorent tous les deux, c’est qu’ils se détestent dans la vraie vie. Au cours du bal de fin d’année, Juliet insulte Declan. Elle se réfugie au cimetière, mais sa voiture tombe en panne. Paniquée, elle demande de l’aide à The Dark et en venant aider Cemetary Girl, Declan découvre son identité…

Bilan

Bilan : J’ai été bouleversée par plusieurs retournements de situation, révélations qui mettent ce bouquin dans mes coups de cœur de 2018.
Tout d’abord, en lisant le résumé, je ne m’attendais pas à du tout à lire ce que j’ai lu. Selon moi, on ne pas dire que c’est un livre de romance, d’amour à proprement parler mais plutôt un roman sur l’acceptation du deuil.

Mon avis

Mais de quoi traite le bouquin ? 📖

  • Je pense que le point central de l’histoire, c’est la défaillance humaine, le fait que chacun à des points faibles et des choses à surmonter.
    On se pose durant tout le livre en même temps que les personnages les questions suivantes : Existe t-il un destin tout créé pour chacun d’entres nous ? ou peut-on faire nos propres choix ?
    L’auteur essaie avec brio de résoudre ses deux questions à travers le thème du deuil, de la perte d’un être cher.

  • Declan et Juliet sont deux êtres aux passés douloureux qui ont perdu chacun un être cher et pour qui cette absence est difficile à surmonter même insurmontable. Ils vont avoir un rôle de levier l’un pour l’autre afin d’avancer. On peut considérer même qu’ils sont chacun le psy de l’autre compte tenu de l’anonymat de leur relation épistolaire. Ces deux êtres vont s’apprivoiser, s’étudier et un profond respect et besoin de l’autre vont se créer.

  • Autre point de l’histoire, les gens ne veulent voir que ce qu’ils ont envie de voir. C’est-à-dire chaque personne de prime abord renvoi une première impression, mais la plupart du temps, ils voient ce qu’on leur dit de voir ce qui fait qu’on ne peut que se tromper sur la réelle personnalité de quelqu’un si on n’a pas appris à la connaître.

  • Dernier point traité, un adulte n’est pas un être parfait, plein de sagesse, infaillible. Les enfants ont tendance à idolâtrer leurs parents comme si c’était des héros alors qu’ils ne sont que des êtres humains de chair et d’os empreint à l’erreur. Et parfois, ce sont les enfants qui en paient le prix.

C’est une histoire qui m’a profondément touché. Le livre est empreint de beaucoup de tristesse. Cette tristesse plus légère au début du roman se transforme en angoisse, en panique plus l’histoire défile. Brigid Kemmener a su au travers d’une lecture légère, facile et très bien écrite parler de sujets délicats.

Pour répondre aux deux questions principales de l’histoire dont j’ai parlé avant, voici deux vers d’un poème de William Ernest Henley. À méditer !

Je suis le maître de mon destin
Je suis le capitaine de mon ame.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s