La Selection – Tome 1

DLS00009-3.jpgAuteur : Kiera Cass
Pages : 360
Date de sortie : 2012
Éditeur : Robert Laffont
Thèmes : Princesse, Dystopie, Triangle Amoureux

RESUME

Trois cent ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

Elles sont trente-cinq jeunes filles: la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du prince Maxon, l’héritier du trône.

Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’œil des caméras…

Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

BILAN

Dystopie à la fois entre Hunger Games et Orgueil et Préjugés. Le premier tome « la sélection » est un roman qui se lit très vite car il est écrit en gros caractère. Cependant, le lecteur doit s’attendre plus à une romance qu’à une réelle dystopie. Le premier tome manque un peu de profondeur selon moi cependant, l’écriture de Kiera Cass est addictive permettant au lecteur de passer un agréable moment.

MON AVIS

Pourquoi ce livre m’a fait penser à Hunger Games ?

On retrouve dans ce roman le principe des districts, mais sous forme de castes. Les castes se distinguent de la même manière que les districts. Chaque caste est relié à un chiffre de 1 à 8. Plus le chiffre est élevé plus la caste se trouve dans la misère. Dans le livre, America est issue de la caste 5 lié aux métiers des arts.
Le lecteur retrouvera une concordance également sur le principe du tirage au sort à la seule différence qu’ici chaque fille à le choix de déposer un formulaire pour être tirée au tirage au sort. La royauté d’Illéa utilise également la diffusion télé pour nommer les 35 sélectionnées.

Autre similarité avec Hunger Games, le fait que chaque fille sélectionnée est suivie par des photographes et cameramans ainsi que questionnée lors d’émissions spécialement dédiées à ça.

Pourquoi ce livre m’a fait penser à Orgueil et Préjugés ?

Les parents d’America m’ont beaucoup fait penser à Mr et Mme Bennett. Magda la mère d’America se met souvent en colère contre sa fille. En effet, celle-ci souhaite un mariage de rêve pour sa fille et par conséquent souhaite s’élever socialement. Le père d’America à l’inverse est beaucoup plus comme sa fille. Il donnera sa bénédiction à condition que sa fille soit amoureuse et heureuse. Vous voyez le rapprochement avec Orgueil et préjugés ?

 

Le roman ressemble plus à une romance qu’à une réelle dystopie. La dystopie est là selon moi pour placer la scène du déroulement du livre. 

J’ai beaucoup apprécié ma lecture. Rapide et addictive, on termine le livre très vite mais, peut-être trop vite. En effet, je pense que chaque élément du livre aurait pu être plus approfondi. J’aurais peut-être aimé dans ce premier livre, en savoir un peu plus sur les conflits avec la dystopie. On ne sait que très peu de chose sur les affrontements entre sudistes, nordistes et Illéa. J’aurais sûrement aimé en savoir plus sur la famille royale, notamment la reine qui est une ancienne caste 4.  

Je pense également, que l’auteur aurait pu plus approfondir les personnages pour que le lecteur se sente plus proche d’eux. On ne sait que très peu de chose sur le prince Maxon (peut-être qu’on en apprend plus dans les tomes suivants).
Aspen quant à lui paraîssait être un homme idéal pour America mais, m’a de plus en plus énervé au fil du livre et inconsciemment, j’ai espéré qu’il déguerpisse du paysage ^^. Le personnage que j’ai le plus apprécié n’est pas un des personnages principaux. J’ai adoré Marlee l’une des sélectionnés. Elle est une amie fidèle pour America et d’une extrême gentillesse. Je pense que c’est peut-être celle qui à le plus de maturité finalement. Très discrète, elle se rend très vite compte qu’elle n’a peut-être pas sa place dans le jeu et se demande également s’il est possible d’avoir des sentiments pour le prince. Cependant, il y a un mystère autour d’elle qui n’est pour l’instant pas développé. J’espère qu’on en apprendra plus dans les prochains tomes. 

Voilà, mis à part quelques déceptions, j’ai hâte de lire les tomes suivants car je n’ai pas réussi à décrocher de celui-ci. J’attends avec impatience de me faire un avis plus précis avec les prochains tomes. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s