La vie est facile, ne t’inquiete pas

lavieestfacilenetinquietepas

Auteur : Agnès Martin Lugand
Pages : 
256
Date de sortie : 
2015
Éditeur : 
Michel Laffont, Pocket
Thèmes : 
Amour, Drame, Psychologie, Reconstruction

RESUME

Rentrée d’Irlande, Diane est bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de son ami Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C’est là, aux  » Gens heureux lisent et boivent du café « , son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné, et, surtout, il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car elle ne peut se remettre de la perte de sa fille.

Bientôt, un événement inattendu va venir bouleverser les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé.

Aura-t-elle le courage d’accepter un autre chemin ?

BILAN

La vie est difficile mais on finit toujours par se relever. Gros coup de cœur sur la suite du livre « Les gens heureux lisent et boivent du café » .

MON AVIS

Ce fut pour moi, un livre bouleversant. On apprend qu’il y a beaucoup de choses qui se sont passées depuis que Diane est retournée de l’Irlande pour s’occuper des Gens : nouvelle vie, nouveau compagnon, nouveaux projets. Elle a réussi à retrouver un train de vie. On la voit également retrouver l’envie de retomber amoureuse et de repartager sa vie avec quelqu’un. Seulement voilà, un événement inattendu va ébranler Diane dans sa reconstruction de vie et va la faire revenir en Irlande. Toutes les émotions que ressent le lecteur dans ce livre sont si fort qu’on ne peut pas s’empêcher de souffrir, de sourire, de soupirer en même tant que les personnages.

Même si le premier livre « les gens heureux lisent et boivent du café » n’avait pas été un coup de cœur et pourtant dieu sait que je l’avais dévoré, celui-ci en revanche m’a tiré des larmes de crocodile. Agnès nous fait comprendre qu’on peut toujours s’en sortir et que même si certains matins sont gris cela ne veut pas dire que le soleil ne se pointera pas d’ici la fin de journée.

Ce deuxième livre a été pour ma part beaucoup plus travaillé et Agnès Martin Lugand nous livre dans ce deuxième tome une belle leçon de vie.

Cependant, il est vrai que l’ensemble des personnages sont un peu clichés (le copain homo, l’homme bourru pour qui on tombe amoureux, l’homme parfait, mais trop gentil pour être l’homme de sa vie…) En même temps à force de lire des romans style romance, il est rare de ne pas retrouver des clichés ou des similitudes avec beaucoup d’autres personnages. Ce petit détail n’empêche pas d’apprécier une lecture.

« L’aboutissement d’un deuil normal n’est en aucune façon l’oubli du disparu, mais l’aptitude à le situer à sa juste place dans une histoire achevée, l’aptitude à réinvestir pleinement les activités vivantes, les projets et les désirs qui donnent de la valeur à l’existence. » 
Monique Bydlowsky, Je rêve un enfant.

Une réflexion sur “La vie est facile, ne t’inquiete pas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s