Je veux tout et surtout toi

jeveuxtout,etsurtouttoi

Auteur : Je Veux Tout ! Et surtout toi
Pages : 376
Date de sortie : 2018 
Éditeur : Céline Legendre (Auto-édition)
Thèmes : Quête, Amour, Working girl, Feel Good

RESUME

Ambitieuse et pleine de détermination, Kate décide de prendre sa vie en main. Se laisser tyranniser par sa boss ? Très peu pour elle ! Ni une ni deux, elle quitte Régine alias « Cruella » pour un tout nouveau poste aux côtés d’Éric son manager, aussi séduisant qu’énigmatique. Immense challenge pour Kate qui en plus d’avoir bouleversé sa carrière professionnelle, doit dompter cet homme qui ne semble pas la prendre au sérieux.
Maladroite de nature mais sans jamais baisser les bras, elle enchaîne les situations incongrues pour le plus grand bonheur de ses deux meilleures amies, Jen et Emma. À la recherche du grand amour, ces trois parisiennes partageront aussi bien leurs joies que leurs peines. Seront au rendez-vous, de belles rencontres, des surprises en tout genre et surtout de nouvelles relations qui pourraient bien changer le cours de leurs vies.
Plongez dans ce roman pétillant et découvrez les aventures romantiques d’une working girl à Paris !

BILAN

J’ai eu le plaisir de découvrir ce roman par l’auteur elle-même. D’ailleurs si vous souhaitez découvrir un peu plus sur l’auteur, une petite interview est disponible dans la rubrique  » Paroles D’Auteurs « 

Roman frais et pétillant. Dans le même style que « Je peux très bien me passer de toi » de Marie Vareille.

MON AVIS

« Je veux tout ! et surtout toi » est un roman chick-lit. Qui dit chick-lit, soit litteralement « lecture de poulette ». Ce genre littéraire fait souvent référence à des romances légères, drôles et dans l’air du temps du style « Bridget Jones », « Le diable s’habille en Prada » etc...

Pour moi, le genre représente souvent une femme à la recherche de l’amour ou de la situation professionnelle parfaite, mais qui fait face à des embûches. Tout cela écrit avec humour, ironie et légèreté.

Parlons un peu de « Je Veux Tout, et Surtout Toi »

C’est un roman dans l’air du temps. Le livre raconte l’histoire de Kate, qui ne se plaît plus à son poste. Elle ne supporte plus sa chef, que l’on pourrait considérer comme la femme coincée et rigide, mariée à un homme qui regarde plus les autres femmes qu’elle.

Notre chère Kate part à la quête de sa vie professionnelle et personnelle. Elle veut tout. Elle veut un travail qu’elle aime et qui la motive, et un homme qui saura la combler. En changeant de poste pour se retrouver en web marketing, pourra t’elle trouver ce qu’elle cherche ?

La scène principale du roman se déroule dans l’entreprise où travaille Kate. Plutôt que de survoler se focaliser sur les pauses, les sorties de boulot, les week-ends, ici il y a une vraie problématique du travail, et les termes utilisés sont recherchés et très réalistes à la vie des entreprises.

En lisant ce livre vous pourrez croire que cette histoire est belle et bien réelle, et qu’elle aurait pu arriver à n’importe qui. Tout dans ce roman respire la réalité. On n’y trouve pas ce caractère fleurs bleues et tiré par les cheveux, qui peut, parfois, m’énerver dans certains romans.

Céline Legendre parle dans son livre des relations du 21è siècle. Celles qui ont lieu au travail, via internet, via les soirées organisées pour célibataires… Ces relations qui se tissent sur fond de divorces, d’adultères, et de quiproquos.

Le sujet de la quête de l’amour est exploré à travers l’ensemble des personnages féminins du roman. J’ai beaucoup aimé retrouver des éléments sérieux traités avec un regard léger et frais.

Les personnages quant à eux, sont tous extrêmement bien écrits. Ici, pas de personnages stéréotypés. Ils ont tous leur propre personnalité, et sont, dans leur singularité, ultra complémentaires. 

Les personnages de Kate et Eric sont, on peut le dire, en totale inadéquation. Pour moi, entre eux, il ne peut y avoir d’amour réciproque, tellement ils sont différents. Du moins, c’est ce que j’ai pensé durant une bonne partie du livre. En effet, j’ai eu un peu de mal avec le personnage d’Eric, qui m’a paru tellement coincé et psychorigide.

J’ai beaucoup aimé le trio gagnant de copines, ayant chacune ses problèmes. Et pourtant, elles cherchent toutes la même chose, l’Amour avec un grand A.

J’avais tout simplement fini par comprendre qu’on ne changeait pas quelqu’un. On pouvait lui proposer d’emprunter un nouveau chemin et s’il en avait envie, il changerait de lui-même, mais on perdait plus de temps à vouloir changer quelqu’un que de changer de personne.

Lien vers le roman ici : ⬇️

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s