LA BIBLIOTHEQUE DE STUTTGART

Coucou tout le monde,

Je suis partie début juillet à la découverte de la bibliothèque de Stuttgart. Avec mon compagnon, nous avions réservé un hôtel sur Strasbourg pour la première semaine de juillet. Dans notre programme, nous avions décidé de passer une journée Stuttgart (à 1h30 de Strasbourg) pour voir les musées de l’automobile pour mon chéri et la bibliothèque pour moi.

Et voilà, le chemin qui nous amène aujourd’hui à vous présenter cette merveille.

La Bibliothéque de Stuttgart, cet étrange cube venant du futur !

Arrivés sur place la première chose que l’on remarque, c’est sa structure cubique imposante. Un carré de béton avec des centaines de fenêtres. Honnêtement, de l’extérieur, la bibliothèque ne fait pas rêver. On croirait même à une prison.
Comme quoi il ne faut jamais s’arrêter à la première impression ou à l’apparence extérieure, car l’intérieur m’a juste subjugué. 

Cette bibliothèque futuriste a été inaugurée en 2011. Elle fut dessinée, façonnée par l’architecte germano-coréen Eun Young Yi. Comme tout les architectes je pense, il a souhaité construire une bibliothèque futuriste, étrange et qui fait parler d’elle. Il a voulu également mettre en avant une bibliothèque accessible et multiculturelle. En effet, sur chaque entrée, il y a une inscription dans des langues différentes (anglais, allemand, coréen, arabe).

Une bibliothèque, c’est le carrefour de tous les rêves de l’humanité. Julien Green

lrm_export_72977824987679_20190708_1849344103407913656228095538.jpeg

Toute la bibliothèque est épurée, blanche, neutre et pourtant, on s’y sent particulièrement bien. Je pense que certain d’entre vous, diront que c’est aseptisé et bien, je dirais oui, mais j’adore ça.
J’ai été subjuguée par le cœur de la bibliothèque (100m2 d’espace vide) comme on peut voir sur la dernière photo.
 Pour être honnête, je n’ai jamais vu autant de livres et aussi bien rangé.

La lumière provenant de l’oculus central de la bibliothèque illumine chaque étage permettant d’utiliser moins de lumière artificielle.
En dehors du cœur central, il y a des galeries formées sous forme de spirale sur 8 étages. Il y a le coin des enfants, le coin pour l’informatique… Il y a même une petite cafétéria pour les ventres creux.

J’ai trouvé cette bibliothèque éblouissante, renversante. Le silence qui y règne est plaisant. Cela me donne envie d’y passer ma journée. Ça m’a beaucoup fait penser à la sensation que j’ai ressenti dans la Belle et la bête lorsque Belle découvre la bibliothèque du château. Mon cœur palpitait et j’avais envie de courir d’allée en allée.

Ce fut une belle découverte pour moi. Si vous avez un jour la possibilité d’aller à Stuttgart, je vous somme d’y aller jeter un coup d’œil et c’est gratuit.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s