Sweet Revenge

Auteur : Estelle Maskame
Format lu : Grand format
Date de sortie : 2020
Éditeur : Pocket Jeunesse (PKJ)
Thèmes :  Adolescent, Harcèlement, Vengeance, Amitié

RESUME

Vanessa Murphy ne cherche pas de relation stable, encore moins de petit ami. Avec un père absent, rien de plus simple que de faire le mur pour retrouver Harrison, sa dernière conquête. Mais quand une vidéo de leurs moments intimes, prise par Harrison, fait le tour du lycée, sa vie bascule dans le chaos. Apparaît alors Kai, un garçon qui a lui aussi des comptes à régler avec Harrison. Pour faire de la vie de leur ennemi commun un enfer, Vanessa est prête à prendre tous les risques. À condition, toutefois, de ne pas tomber sous le charme de son associé…

BILAN

Un livre 100% ado. J’aurais peut-être beaucoup plus accroché si j’en étais encore une. Roman facile à lire, fluide. On arrive vite à la fin sans s’en rendre compte. Manque tout de même de profondeur sur le thème abordé du harcèlement. Je pense que c’est le parfait livre pour aborder l’adolescente avec douceur et légèreté.

AVIS COMPLET

Livre pour ados par excellence

Ce n’est pas vraiment un point négatif. Disons plutôt que lorsque je me suis mise à lire ce livre, pour la première fois je me suis sentie moins atteinte à cause mon âge. J’ai 30 ans lorsque j’écris cette chronique et mon adolescence me parait loin derrière. De plus, à chaque génération, ses modes et ses langages. Je me suis donc pas retrouvée dans ce livre d’ados. Alors oui, c’est la première fois que ça me fait cette impression car j’adore les livres « Jeunesse » d’habitude.

Le thème du harcèlement scolaire

Ayant moi même été victime d’harcèlement scolaire et ayant souffert de ça, j’apprécie qu’on démocratise ces moments difficiles et trop récurent à mon goût dans la vie d’un(e) ado.

Cependant, ici que ça plaise ou pas, le harcèlement scolaire est traité de manière à en parler mais pas à stigmatiser une personne. La protagoniste n’en souffre pas pendant longtemps et on dirait même que le décès de sa mère et l’absence de son père lui fait plus souffrir que ce qu’il se passe au lycée.

Dans la vie de tous les jours, tout le monde ne prend pas aussi bien les moqueries, les insultes, les diffamations etc… que la protagoniste.

Après, je pense que c’était un souhait de l’auteur de raconter l’harcèlement de cette manière. C’est pour cela, on aime ou on aime pas.

Une jeune ado perdue

Face à la mort de sa mère et l’absence mentale de son père, aucune autorité parentale n’est là pour la soutenir, ni mettre des règles dans la vie de Vanessa. Elle se jette sur le sexe comme certains se jetteraient sur la nourriture, le sport, la cigarette afin de ne pas penser à ses problèmes et à la douleur. Dans le livre, on remarque très vite qu’elle ne souhaiterait qu’une chose, c’est que son père lui crie dessus, la punisse, ai au moins un semblant d’intérêt sur ce que peut faire sa fille. 

Lien vers le roman ici : ⏬

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s